le régime de bachar al-assad a repris, lundi, le contrôle total de damas et ses environs pour la première fois depuis 2012, au terme d’une bataille féroce remportée contre l’organisation etat islamique (ei). en deux jours, plus d’un millier de djihadistes ont été évacués de secteurs et du camp de réfugiés palestiniens de yarmouk, dans le sud de damas, permettant l’entrée des forces prorégime dans ces zones soumises depuis plus d’un mois à des bombardements. en un mois d’offensive dans le dernier réduit repris à l’ei, plus de 250 membres des troupes favorables au régime ont été tués, ainsi que 233 djihadistes et plus de 60 civils, selon l’observatoire syrien des droits de l’homme (osdh), qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. les combats au sol, accompagnés d’un déluge de feu de l’aviation et de l’artillerie du régime, ont provoqué des destructions colossales.depuis septembre 2015 et l’intervention militaire de l’allié russe, le régime syrien a multiplié les victoires face aux rebelles et aux djihadistes, grâce aussi à l’aide de l’iran et du hezbollah libanais. il contrôle, désormais, plus de 60 % du territoire.le monde.fr avec reuters