dans le pas-de-calais, des spectateurs réagissent sur le film de lucas belvaux.le monde | 24.02.2017 à 07h48 • mis à jour le 24.02.2017 à 09h19 | par laurie moniez (hénin-beaumont (pas-de-calais), envoyée spéciale) la directrice du cinéville d’hénin-beaumont, ville du pas-de-calais dirigée par le front national depuis 2014, se serait bien passée du rassemblement organisé devant son cinéma mercredi 22 février dans l’après-midi. dix militants de la toute nouvelle section du fnj (front national de la jeunesse) de méricourt (pas-de-calais), armés de drapeaux français, ont distribué des tracts et brandi une banderole « oui ! on est chez nous ! ». un message lancé au réalisateur du film chez nous, lucas belvaux. « on a souhaité manifester contre ce film anti-frontiste, explique laurent dassonville, conseiller municipal à méricourt et responsable du fn sur le canton d’avion, commune située à trois kilomètres de lens. il est fa...