en ce huitième jour, le 71e festival de cannes accueille en compétition l’italien matteo garrone (« dogman ») et le coréen lee chang-dong (« burning »).du côté de la compétition :pour ce qui est des participations à la sélection officielle cannoise, il s’agit plutôt de deux habitués de la croisette. lee chang-dong a déjà présenté deux films en compétition, secret sunshine en 2007 et poetry en 2010, qui lui a valu le prix du scénario. matteo garrone, quant à lui, a déjà trois participations à son actif, avec gomorra en 2008, reality en 2012 et tale of tales (il racconto dei racconti, le conte des contes) en 2015, et a remporté deux grands prix (pour gomorra et reality).retour sur deux belles rencontres avec des acteurs : l’américain john david washington, fils de denzel et de spike lee, à l’affiche dans blackkklansman, pour notre critique thomas sotinel, et l’italien adriano tardiolo, le jeune lazzaro du film d’alice rohrwacher, pour notre journaliste aureliano tonet.du côté des autres sélections :a la quinzaine des réalisateurs, notre critique mathieu macheret a apprécié le nouveau film du réalisateur français philippe faucon, amin, qui est « venu illuminer la dernière ligne droite de cette 50e quinzaine » avec une histoire de personnages en déshérence affective qui vont se rapprocher et s’aimer, incarnés par emmanuelle devos, moustapha mbengue et marème n’diaye.dans la programmation de l’acid (associa...