pyongyang pourrait « reconsidérer » le rendez-vous historique si washington « exige unilatéralement que nous renoncions à l’arme nucléaire ».le monde | 15.05.2018 à 22h51 • mis à jour le 16.05.2018 à 14h14 | par philippe mesmer (tokyo, correspondance) mécontente de ce qu’elle considère comme des négociations à sens unique, la corée du nord a reporté des discussions de haut niveau avec le sud et menace de ne plus participer au sommet sur sa dénucléarisation, programmé le 12 juin à singapour entre le dirigeant kim jong-un et le président américain donald trump. pyongyang dénonce les exercices militaires annuels débutés dans le sud de la péninsule entre les forces américaines et sud-coréennes, le 11 mai, et invite washington à « réfléchir à deux fois » à son « racket militaire provocateur ».si l’administration américaine « nous mettait au pied du mur et exigeait unilatéralement que nous renoncions à l’arme nucléaire, nous n’aurions plus d’intérêt pour des discussions et nous devrions reconsidérer le fait d’accepter le sommet à venir », a déclaré mercredi 16 mai le ministre adjoint des affaires étrangères, kim kye-gwan, cité par l’agence officielle kcna.le ministre nord-coréen s’en est pris en particulier au conseiller américain à la sécurité nationale, john bolton, qui a évoqué le « modèle libyen » pour la dénucléarisation de la corée du nord. il s’agit d...