la discussion sur le sujet, qui aurait pu se tenir vendredi, au deuxième jour du sommet européen, a été renvoyée à plus tard. `le conseil européen reviendra sur cette question lors d'une de ses futures réunions`, peut-on lire jeudi dans le projet de conclusions de ce sommet, que les dirigeants européens sont supposés adopter. `de manière très claire, le texte des conclusions porte aujourd'hui ce que nous souhaitons`, notamment car les 28 invitent la commission européenne à se pencher sur le sujet, a cependant répondu emmanuel macron à son arrivée au sommet. lors de sa campagne électorale, le nouveau président français avait proposé de mettre en place `au niveau européen` un `instrument de contrôle des investissements étrangers en europe`, proposition qu'il espérait porter à bruxelles dès cette semaine, avec le soutien discret de berlin. une telle mesure ciblerait tout particulièrement les investisseurs chinois, dont l'appétit pour les entreprises industrielles de pointe européennes -- notamment allemandes -- a beaucoup inquiété ces dernières années. par leurs prises de contrôle, les firmes chinoises, parfois publiques, sont accusées de s'offrir à moindre coût et de manière déloyale une expertise et des technologies clés. - `politiquement sensible` - ainsi, en 2016, l'allemagne et l'ue n'avaient pu que constater, ...