2017 est l'année des suites en ecosse. après la sortie du film trainspotting 2, sur les tribulations d'une bande d'anciens junkies à edimbourg, voici `indyref2`. reprise dans les titres des journaux comme sur twitter, cette abréviation de `référendum d'indépendance` est le terme consacré pour évoquer le nouveau vote que souhaitent les autorités régionales. lire aussi >> l'ecosse veut-elle vraiment divorcer de l'angleterre? le vote massif de l'ecosse en faveur d'un maintien dans l'union européenne quand le royaume-uni choisissait le brexit, le 26 juin, a lancé la production d'une suite inespérée au `indyref` de 2014, où le `non` l'avait emporté par 55%. le parlement régional, où le parti nationaliste écossais (snp) dispose d'une majorité grâce au parti vert écossais, va donner ce mercredi son accord à l'organisation d'un nouveau référendum d'indépendance. passée cette première étape, quand le scrutin pourra-t-il être organisé? la première ministre de l'ecosse, nicola sturgeon, s'est prononcée le 13 mars en faveur d'une tenue entre l'automne 2018 et le printemps 2019. soit juste avant la fin des négociations de sortie du royaume-uni de l'union européenne. `ce n'est pas le moment`l'idée de la cheffe du snp est simple: donner la possibilité aux écossais de choisir entre le royaume-uni et l'ue. mais la quest...