`la france est un pays dont la vocation profonde n'est pas de se rétrécir sur lui-même, n'est pas de trahir ses valeurs, n'est pas d'avoir peur de l'avenir`, a-t-il lancé devant 500 sympathisants en défendant `un esprit de conquête d'un optimisme farouche`. `ce que je vous propose, ce n'est pas un projet fou qui a déjà intégré la défaite face au travail`, a-t-il dit dans une allusion au socialiste benoît hamon. `ce n'est pas un projet fou qui consiste à sortir de l'euro, de toutes les contraintes, à s'affranchir des réalités de la vie pour proposer la haine de l'autre comme projet politique`, a-t-il poursuivi, en référence à la candidate du front national marine le pen. `ce n'est pas un projet fou qui consiste à vous expliquer tout ce que devez faire et à vous rétablir malgré vous`, a-t-il encore déclaré, sans référence claire à un de ses adversaires. il a défendu son projet, celui d'un `homme qui veut présider pour vous donner ...