maryam pougetoux, présidente du syndicat unef pour l'université paris-iv, est victime d'une campagne de harcèlement virulente à cause de son voile. la jeune femme, interviewée par m6 dans le cadre d'un reportage sur les universités bloquées, est désormais au coeur d'une polémique autour du voile à l'université. les défenseurs de la laïcité, du féminisme et du progressisme ont exprimé leur désaccord avec ce choix d'une porte-parole voilée. un discours qui s'est rapidement ensuivi d'un déversement de haine islamophobe sur les réseaux sociaux envers celle que certains nomment `la voilée de l'unef`.  le politologue laurent bouvet, co-fondateur du printemps républicain, une `association visant à promouvoir le commun et la laïcité dans le paysage politique français`, a été l'un des premiers à réagir et à lancer la polémique. `à l'unef, la convergence des luttes est bien entamée. c'est la présidente du syndicat à l'université paris-sorbonne qui le dit` a-t-il posté sur facebook. une prise de parole qui lui a valu le `soutien total` de manuel valls. sur facebook, le politologue laurent bouvet a dénoncé le choix de l'unef d'une porte-parole voilée.facebookjulien dray, membre du parti socialiste et ancien membre de l'unef, a commenté : `la direction du syndicat qui accepte cette jeune dame comme dirigeante souille tout notre combat mené dans les universités... bien des membres de l'unef doivent être effarés...`...