laisser le rôle du favori à l'atlético permet de filtrer un peu de l'énorme pression. tous les marseillais ont répété que les hommes de diego simeone, habitués des joutes continentales, étaient plus forts, mais ils ont aussi promis de tout faire pour soulever enfin un trophée européen. rudi garcia reconnaît que `l'expérience est du côté de l'atlético` mais `sur un match tout semble plus possible`. `ce ne fut pas ma nuit la plus paisible`, a reconnu le président de l'om jacques-henri eyraud mercredi matin sur france info. mais le dirigeant mise sur cette `ferveur qui monte` autour de son club: `c'est un booster pour nous`. `je crois vraiment à l'exploit. (...) le public, l'entraîneur, le président, l'actionnaire, tout semble bien marcher ensemble. on a vraiment tout pour réussir`, a renchéri dans la provence son prédécesseur bernard tapie, président du club lors de le sacre historique de 1993. l'entraîneur de l'atlético, lui, refuse de parler de favori. `marseille est une équipe dangereuse à tous les niveaux de l'attaque et notamment les phases arrêtées`, prévient diego simeone: `il faut s'attendre à un match intense`.  - malédiction -`tous avec nos héros`, titre la provence. du soutien, l'om en a besoin car en finale, ce club a surtout goûté à la défaite. il en a joué quatre et n'en a gagné qu'une, en 1993 donc, la fameuse coupe aux grandes oreilles qui reste l'immense fierté du club. en 1991, i...