Laxaro Your source for the latest research news
 la crise au venezuela explique en quatre minutes
la crise au venezuela expliquée en quatre minutes

Pour la quatrième fois en dix jours, l’opposition est descendue dans la rue, lundi 10 avril, au Venezuela pour protester contre la crise économique et les atteintes à la démocratie dont elle accuse le gouvernement du président, Nicolas Maduro. Depuis plusieurs mois, le pays est plongé dans une crise économique et politique. Le gouvernement tente de paralyser l’opposition, majoritaire au Parlement. Cette dernière, qui accuse le président vénézuélien, Nicolas Maduro, d’avoir fomenté un « coup d’Etat », n’a de cesse d’exiger des élections anticipées, ou un référendum révocatoire, pour le chasser légalement du pouvoir. En attendant, à l’entrée de magasins presque vides en raison des pénuries, les Vénézueliens font la queue plusieurs dizaines d’heures en moyenne par semaine. Retour sur les orig

la crise au venezuela expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 11.04.2017 à 10h37
• Mis à jour le
12.04.2017 à 10h25
|
Par Karim El HadjPour la quatrième fois en dix jours, l’opposition est descendue dans la rue, lundi 10 avril, au Venezuela pour protester contre la crise économique et les atteintes à la démocratie dont elle accuse le gouvernement du président, Nicolas Maduro. Depuis plusieurs mois, le pays est plongé dans une crise économique et politique. Le gouvernement tente de paralyser l’opposition, majoritaire au Parlement. Cette dernière, qui accuse le président vénézuélien, Nicolas Maduro, d’avoir fomenté un « coup d’Etat », n’a de cesse d’exiger des élections anticipées, ou un référendum révocatoire, pour le chasser légalement du pouvoir. En attendant, à l’entrée de magasins presque vides en raison des pénuries, les Vénézue

la crise au venezuela expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 19.05.2018 à 09h42
• Mis à jour le
19.05.2018 à 09h50
|
Par Karim El HadjAprès avoir manœuvré pour empêcher plusieurs candidats de l’opposition de se présenter, le président Nicolas Maduro semble le mieux placé pour remporter l’élection présidentielle anticipée, dimanche 20 mai au Venezuela.Depuis près de trois ans, la crise économique et politique n’en finit pas de saper l’organisation du pays, où deux camps s’affrontent dans la rue et dans les institutions du régime. A la fin de juillet, le gouvernement a contourné l’Assemblée nationale, où l’opposition est majoritaire, en créant une assemblée constituante qui lui est entièrement acquise. Dans la foulée, le parti du président a remporté les élections régionales puis municipales, au grand dam de l’opposition, qui a dénon

la crise au venezuela expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 19.05.2018 à 09h42
• Mis à jour le
20.05.2018 à 14h33
|
Par Karim El HadjAprès avoir manœuvré pour empêcher plusieurs candidats de l’opposition de se présenter, le président Nicolas Maduro semble le mieux placé pour remporter l’élection présidentielle anticipée, dimanche 20 mai au Venezuela.Depuis près de trois ans, la crise économique et politique n’en finit pas de saper l’organisation du pays, où deux camps s’affrontent dans la rue et dans les institutions du régime. A la fin de juillet, le gouvernement a contourné l’Assemblée nationale, où l’opposition est majoritaire, en créant une assemblée constituante qui lui est entièrement acquise. Dans la foulée, le parti du président a remporté les élections régionales puis municipales, au grand dam de l’opposition, qui a dénon

la crise alimentaire et sanitaire s’accentue au venezuela

Hyperinflation, pénuries alimentaires et situation sanitaire alarmante : retour le contexte de crise à l’heure de l’élection présidentielle au Venezuela.Le Monde
| 19.05.2018 à 15h43
• Mis à jour le
19.05.2018 à 16h19

la crise alimentaire et sanitaire s’accentue au venezuela

Hyperinflation, pénuries alimentaires et situation sanitaire alarmante : retour sur le contexte de crise à l’heure de l’élection présidentielle au Venezuela.Le Monde
| 19.05.2018 à 15h43
• Mis à jour le
19.05.2018 à 17h27

venezuela: macron qualifie le régime de maduro de `dictature`

Emmanuel Macron hausse le ton sur la crise au Venezuela. Le chef de l'Etat a qualifié ce mardi le régime du président Nicolas Maduro de "dictature", lors d'un discours de politique étrangère devant les ambassadeurs français réunis à Paris. "Nos concitoyens ne comprennent pas comment certains ont pu être aussi complaisants avec le régime qui est en train de se mettre en place au Venezuela. Une dictature qui tente de se survivre au prix d'une détresse humanitaire sans précédent, alors même que les ressources de ce pays restent considérables", a lancé Emmanuel Macron. Une allusion à peine voilée à La France Insoumise, souvent critiquée pour son tropisme vénézuélien.  130 personnes tuées en quatre moisLe Venezuela est plongé depuis des mois dans une profonde crise économique, politique et inst

ostracisé, le venezuela conserve des appuis clés à l'international

Par affinité idéologique, pour des raisons stratégiques ou économiques, de nombreux pays se refusent encore à rompre avec un gouvernement tenu pour responsable d'une crise qui a fait 125 morts en quatre mois. Réunis mardi au Pérou, onze pays d'Amérique latine et le Canada ont condamné une "rupture de l'ordre démocratique" au Venezuela après l'élection le 30 juillet d'une assemblée constituante qui se substitue au parlement contrôlé par l'opposition.  Mais cette réunion ad hoc à Lima met en évidence la paralysie de l'OEA, organisation de 34 pays des Amériques qui, faute de consensus, n'a pas pu prendre d'initiative face à la crise vénézuélienne. Cuba, la Bolivie et le Nicaragua restent des alliés inconditionnels du Venezuela, dont ils partagent l'idéologie et le discours anti-impérialiste c

comment expliquer la longue crise que traverse le venezuela ?

Le Monde
| 11.08.2017 à 14h36
|
Par Pierre Trouvé et
Vincent Pastorelli
En 2013, au Venezuela, Nicolas Maduro est arrivé au pouvoir après la mort d’Hugo Chavez. Un an plus tard, le nouveau président faisait face à un vaste mouvement de contestation dans son pays. Depuis quatre mois, le mouvement s’est intensifié, entraînant la mort de 125 personnes et faisant plusieurs centaines de blessés. De plus en plus isolé, le Venezuela fait aujourd’hui l’objet de dénonciations à l’échelle internationale. Douze pays d’Amérique condamnent la « rupture de l’ordre démocratique » dans le pays, après l’élection de la très contestée Assemblée nationale constituante, et l’ONU parle « d’usage excessif de la force » et évoque des « détentions arbitraires ». Alors que 70 % des familles vénézuéliennes v

comment expliquer la crise au venezuela ?

Le Venezuela s’est enfoncé dans une grave crise économique, politique et sociale. Fabrice Andreani, doctorant à l’université Lyon-2, répond à vos questions.Le Monde
| 10.08.2017 à 16h09
|
Par Pierre Trouvé et
Vincent Pastorelli
Comment expliquer cette crise que rencontre ce pays qui était, il y a quelques années encore, le plus riche d’Amérique latine ? A qui profite-t-elle ? Quel regard porter sur l’opposition ? Fabrice Andreani, doctorant à l’université Lyon-2, chargé de cours à Sciences Po Lyon, répond à toutes vos questions en direct sur Facebook.(Pensez à activer le son en bas à droite de la vidéo.)

venezuela: `la crise est autant la responsabilité de maduro que de l'opposition`

Depuis le mois d'avril, le Venezuela est secoué par une vague de protestations contre le chef de l'Etat Nicolas Maduro, qui a déjà fait près de 113 morts et des dizaines d'arrestations. Au lendemain de l'élection de la nouvelle Assemblée constituante, demandée par l'héritier d'Hugo Chavez, la crise est loin de s'être apaisée. L'opposition dénonce une tentative de prise du pouvoir du gouvernement, et prévoit des manifestations dans la semaine.  VIDÉO >> Jour d'élection sanglant au Venezuela En parallèle, le pays continue de s'enliser dans une crise économique historique. Comment en est-on arrivé là? Réponse en cinq points par Christophe Ventura, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et spécialiste de l'Amérique latine. Quel a été l'élément déclencheur de

le chef du parlement vénézuélien en europe pour des entretiens

Un communiqué de presse publié à Caracas déclare que M. Borges va rencontrer successivement le président français et les chefs des gouvernements espagnol, allemand et britannique pour discuter de la crise au Venezuela. "La première réunion qu'aura M. Borges sera lundi avec le président français Emmanuel Macron. Mardi, il se rendra à Madrid pour rencontrer le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy", indique le communiqué. Mercredi, M. Borges sera reçu à Berlin par la chancelière Angela Merkel, et "finalement il ira à Londres où il aura un important entretien privé avec la Première ministre" Theresa May, toujours selon le document. - 'Solution pacifique' - Le texte ne précise pas quand M. Borges a quitté le Venezuela pour se rendre en Europe et dans quel pays il se trouve actuellement. 

le chef du parlement vénézuélien en europe pour des entretiens

Un communiqué de presse publié à Caracas déclare que M. Borges va rencontrer successivement le président français et les chefs des gouvernements espagnol, allemand et britannique pour discuter de la crise au Venezuela. "La première réunion qu'aura M. Borges sera lundi avec le président français Emmanuel Macron. Mardi, il se rendra à Madrid pour rencontrer le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy", indique le communiqué. Mercredi, M. Borges sera reçu à Berlin par la chancelière Angela Merkel, et "finalement il ira à Londres où il aura un important entretien privé avec la Première ministre" Theresa May, toujours selon le document. - 'Solution pacifique' - Le texte ne précise pas quand M. Borges a quitté le Venezuela pour se rendre en Europe et dans quel pays il se trouve actuellement. 

venezuela: l'assemblée constituante s'arroge les pouvoirs du parlement

Le Venezuela franchit une nouvelle étape dans la terrible crise institutionnelle qui frappe le pays. Ce vendredi, l'Assemblée constituante vénézuélienne, une instance élue le 30 juillet à la demande du président socialiste Nicolas Maduro, s'est arrogée les pouvoirs du Parlement où l'opposition - majoritaire - mène depuis plus de quatre mois la contestation contre le gouvernement, tandis que les manifestations ont fait ont fait 125 morts depuis le 1er avril. LIRE AUSSI >> Maduro saigne le Venezuela Cette nouvelle assemblée de 545 membres a annoncé par un décret officiel avoir "décidé d'assumer le pouvoir de légiférer sur les sujets visant directement à garantir la préservation de la paix, la sécurité, la souveraineté, le système socio-économique et financier, les biens de l'État et la prima

washington frappe à nouveau le venezuela au portefeuille

La Maison Blanche resserre l'étau sur le Venezuela. Washington, par la voix de Steven Mnuchin, secrétaire d'Etat au Trésor américain, a imposé ce vendredi de nouvelles sanctions financières, parmi lesquelles l'interdiction d'acheter de nouvelles obligations émises par le gouvernement de Caracas ou la compagnie pétrolière nationale PDVSA. Des mesures pour saper "la dictature Maduro"Riche en pétrole mais pauvre en liquidités, le pays, dont la dette est estimée à plus de 100 milliards de dollars, redoute le spectre d'un défaut de paiement. "Ces mesures ont été soigneusement calibrées pour priver la dictature Maduro d'une source cruciale de financement", ajoute la Maison Blanche. Le président Nicolas Maduro, très impopulaire selon les sondages, est confronté depuis plus de quatre mois à des ma

venezuela: report de l'assemblée constituante, une enquête ouverte sur le vote

Le Venezula s'enfonce dans la crise. Le président Nicolas Maduro a annoncé le report de 24 heures de la séance inaugurale de l'Assemblée constituante, rejetée par ses adversaires, qui se tiendra vendredi malgré les dénonciations de fraude. L'opposition entend elle continuer à siéger au Parlement. Elle se préparait, par ailleurs, à manifester ce jeudi contre l'installation de ce "super pouvoir" qui pilotera le Venezuela pour une durée indéterminée. Les leaders antichavistes (du nom de Hugo Chavez, président de 1999 à son décès en 2013) dénoncent le caractère "illégitime" à leurs yeux de cette Assemblée. Sa légitimité a par ailleurs été mise en cause par l'entreprise chargée des opérations de vote qui dénonce une "manipulation". LIRE AUSSI >> Venezuela: "La crise est autant la responsabilité

venezuela: le pape pose des conditions pour intervenir

"Je crois que cela doit se faire avec des conditions. Des conditions très claires", a déclaré le pape, interrogé sur la manière dont le Vatican pourrait aider à faire cesser les violences qui ont fait déjà une trentaine de morts en un mois de manifestations hostiles au président socialiste Nicolas Maduro. "Il y a eu une intervention du Saint-Siège à la demande forte des quatre présidents (quatre anciens dirigeants espagnol, dominicain, panaméen et colombien) qui travaillaient comme facilitateurs. Cela n'a pas marché. Car les propositions n'étaient pas acceptées, elles se diluaient, c'était un +oui, oui mais non, non+", a-t-il rappelé. "Je sais qu'en ce moment, ils insistent, je ne sais pas bien d'où, je crois que ce sont les quatre présidents, pour relancer la facilitation. Ils cherchent l

au venezuela, une monnaie virtuelle contre le blocus financier des etats-unis

Face à une crise économique sans précédent, le Venezuela annonce la création d’une « devise cryptographique », le petro. Celui-ci aura la valeur d’un baril de pétrole, a précisé le président Nicolas Maduro.Le bolivar est en capilotade, vive le petro ! Dans un Venezuela aux prises avec une monnaie en chute libre, une inflation galopante et une crise économique d’une ampleur inédite, le président Nicolas Maduro confirme ses projets, annoncés début décembre, de création d’une devise virtuelle. Le petro – c’est donc son nom – aura la valeur d’un baril de pétrole, a précisé M. Maduro mercredi 27 décembre.
Lire aussi :
 

L’effondrement de l’économie du Venezuela en 6 chiffres
Selon ses plans, cette « devise cryptographique » sera adossée aux champs de l’Orénoque, et plus spécialement

au venezuela, « on ne peut plus construire un avenir »

Des dizaines de milliers d’habitants ont fui le pays, plongé dans la crise et le chaos.Le Monde
| 19.07.2017 à 06h31
|
Par Mélina Monferrat (Maracaibo - Venezuela -, envoyée spéciale)
Finalement ce sera Guadalajara, au Mexique. Isbelia et Humberto ne savent pas trop à quoi s’attendre, mais on leur a assuré que la ville est jolie. Ils verront sur place, dans quelques mois, quand ils seront loin du Venezuela. Quand ils auront rejoint les dizaines de milliers de personnes qui ont quitté ce pays plongé dans la crise et le chaos.Il n’existe pas de statistiques officielles migratoires au Venezuela. Mais partout, au détour des conversations, chacun mentionne un frère, un ami, un cousin ayant récemment quitté le pays. Ou sur le point de le faire. Espagne, Chili, Equateur – n’importe où sauf i

un million de vénézuéliens ont fui en colombie

"A ce jour, nous savons qu'environ un million de personnes sont entrées en Colombie par des points de migration officiels, et nous ne savons pas combien sont entrées par des points de migration non officiels", a déclaré le directeur du pôle Santé de la Croix-Rouge, Emanuele Capobianco, précisant que ces déplacements se sont produits "depuis mi-2017". Toutes ces personnes ne sont toutefois pas restées en Colombie, certaines retournant au Venezuela tandis que d'autres se sont installées dans d'autres pays dans la région. Alors que la crise au Venezuela, pays pétrolier en plein naufrage économique, s'amplifie avec des pénuries d'aliments et de médicaments et une hyper-inflation, les mouvements de population se poursuivent. Environ 37.000 personnes passent chaque jour la frontière pour se rend

la cour suprême et le ministère de l’intérieur attaqués par hélicoptère

Un hélicoptère de la police vénézuélienne a mitraillé le siège de la Cour suprême de justice et le ministère de l’intérieur, mardi 27 juin. D’après des responsables gouvernementaux, l’appareil a tiré à quinze reprises contre le ministère, où plusieurs dizaines de personnes participaient à une cérémonie ; quatre grenades ont été lancées depuis les airs sur la Cour suprême. L’attaque n’a pas fait de victime. Le Venezuela connaît depuis le début d’avril une nouvelle crise politique violente qui a fait au moins 75 morts. Dans un contexte de crise économique lié à la baisse des prix du pétrole, l’opposition réclame la démission du président, Nicolas Maduro, et la tenue d’élections anticipées. Nicolas Maduro a jusqu’ici fait réprimer les manifestations et souhaite organiser des élections constit

des heurts lors de manifestations pro et anti gouvernement à caracas

Très impopulaire en raison de la crise économique et soumis à une importante pression internationale, le président du pays, Nicolas Maduro, refuse d’organiser des élections anticipées.Des heurts ont éclaté jeudi 6 avril à Caracas, capitale du Venezuela, entre opposants au président socialiste, Nicolas Maduro, et policiers. Ces échauffourées surviennent dans un climat de forte tension, alors que des milliers de partisans du dirigeant défilaient, eux aussi, dans la ville, aux abords du Parlement, dénonçant l’ingérence étrangère dans la crise que traverse le Venezuela.Environ 5 000 antichavistes (du nom de l’ancien président Hugo Chavez, 1999-2013), rassemblés sur l’autoroute principale de Caracas, tentaient en début d’après-midi de se diriger vers le centre de la capitale.A El Recreo, un qua

supreme court bars chief prosecutor from leaving venezuela - kfbb

The last 24 hours in Venezuela have been volatile, beginning with widespread looting in the coastal city of Ma... . Venezuela's chief prosecutor Luisa Ortega speaks during a press conference in Caracas, Venezuela, Wednesday, June 28, 2017.Start the conversation, or Read more at KFBB.

venezuela: 36 dead in prison clash, governor says

(CARACAS, Venezuela) — A governor in Venezuela says at least 36 people have been killed during clashes between inmates and security forces at a prison in the country's south.Gov. Liborio Guarulla of Amazonas state says the bloodshed came after fighting erupted between inmates and their jailers Tuesday night.An official at Venezuela's chief prosecutor's office confirmed the death toll but declined further comment Wednesday.Venezuela has around 30 prisons, many of which suffer from overcrowding and are dominated by criminal gangs that traffic in weapons and narcotics.

« le venezuela montre le risque d’un retour des dictatures », selon le socialist

Ancien ministre des trois présidents socialistes chiliens Salvador Allende, Ricardo Lagos et Michelle Bachelet, Sergio Bitar connaît bien le Venezuela. Il y a vécu une partie de son exil, pendant la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990) et il n’a cessé d’y revenir depuis. Selon lui, « la crise du Venezuela montre le risque d’un retour des dictatures militaires en Amérique latine ».« J’ai beaucoup réfléchi et travaillé sur les transitions vers la démocratie, rappelle Sergio Bitar. Le Venezuela est en train d’effectuer un cheminement inverse, de la démocratie vers l’autoritarisme. » L’ouvrage qu’il a cosigné, Transitions démocratiques : Conversations avec des chefs d’Etat, a été traduit dans plusieurs langues, dont le français (aux éditions Les petits matins, Paris, 2016, 568 p.,

crise au venezuela: sanctions américaines contre 13 vénézuéliens

Un opposant au président venezuelien Nicolas Maduro à Caracas, lors d'une grève générale de 48h, le 26 juillet 2017afp.com/Juan BARRETO

maduro, le chavisme à tout prix

Au pouvoir depuis la mort d’Hugo Chavez, en 2013, Nicolas Maduro a renforcé son emprise sur le Venezuela. Malgré la grave crise économique que traverse le pays, aucune opposition ne semble en mesure d’empêcher sa réélection, dimanche 20 mai.Le Monde
| 18.05.2018 à 09h55
• Mis à jour le
19.05.2018 à 09h45
|
Par Rémy Ourdan (Caracas, envoyé spécial)
Rien ne prédestinait l’humble chauffeur d’autobus à présider un jour aux destinées du Venezuela. Rien, non plus, n’indiquait, à la mort de son maître, Hugo Chavez, qu’il prendrait si rudement les rênes du pouvoir qu’il est désormais qualifié de « dictateur » par l’opposition vénézuélienne et par les principales puissances et organisations démocratiques d’Amérique latine et de la planète.Rien, enfin, ne laissait présager que Nicolas Madur

la crise politique en pologne expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 29.07.2017 à 14h52
• Mis à jour le
29.07.2017 à 17h58
|
Par Karim El HadjDepuis des mois, la Pologne fait face à un climat extrêmement tendu. Pour comprendre les raisons de la crise politique que traverse ce pays, il faut remonter au 25 octobre 2015. Ce jour-là, le PiS remporte les élections législatives. Le PiS, c’est Droit et justice, un parti ultra-conservateur. Depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement souverainiste, majoritairement composé de membres de ce parti, met tout en oeuvre pour appliquer son programme. Mais les manifestations et les mises en garde de la Commission européenne contre le gouvernement nationaliste de la Pologne s’enchaînent au rythme des réformes qu’il tente de faire voter.LE MONDE

la crise politique en pologne expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 29.07.2017 à 14h52
• Mis à jour le
29.07.2017 à 16h22
|
Par Karim El HadjDepuis des mois, la Pologne fait face à un climat extrêmement tendu. Pour comprendre les raisons de la crise politique que traverse ce pays, il faut remonter au 25 octobre 2015. Ce jour-là, le PiS remporte les élections législatives. Le PiS, c’est Droit et justice, un parti ultra-conservateur. Depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement souverainiste, majoritairement composé de membres de ce parti, met tout en oeuvre pour appliquer son programme. Mais les manifestations et les mises en garde de la Commission européenne contre le gouvernement nationaliste de la Pologne s’enchaînent au rythme des réformes qu’il tente de faire voter.LE MONDE

la crise politique en pologne expliquée en quatre minutes

Le Monde
| 29.07.2017 à 14h52
• Mis à jour le
29.07.2017 à 21h18
|
Par Karim El HadjDepuis des mois, la Pologne fait face à un climat extrêmement tendu. Pour comprendre les raisons de la crise politique que traverse ce pays, il faut remonter au 25 octobre 2015. Ce jour-là, le PiS remporte les élections législatives. Le PiS, c’est Droit et justice, un parti ultra-conservateur. Depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement souverainiste, majoritairement composé de membres de ce parti, met tout en oeuvre pour appliquer son programme. Mais les manifestations et les mises en garde de la Commission européenne contre le gouvernement nationaliste de la Pologne s’enchaînent au rythme des réformes qu’il tente de faire voter.LE MONDE

venezuela: des `grenades` tirées d'un hélicoptère contre la cour suprême

"J'ai activé toutes les Forces armées pour défendre l'ordre. Nous allons saisir très vite l'hélicoptère et ceux qui ont réalisé cette attaque terroriste", a déclaré le président socialiste lors de la célébration de la Journée du journaliste au palais présidentiel de Miraflores. Les alentours du palais étaient gardés par une forte présence policière ainsi que par des blindés de l'armée. Le chef de l'État n'a pas fait état de victime ni de dégâts. Il avait dans un premier temps évoqué deux grenades, mais un communiqué de la présidence a fait état par la suite de quatre engins, "d'origine colombienne et de fabrication israélienne", et de 15 coups de feu tirés contre le ministère de l'Intérieur. Le président Maduro est confronté depuis le 1er avril à une vague de manifestations pour exiger son

« pour une solution démocratique au venezuela, il faut des espaces de dialogue »

Pour l’ancien chef de cabinet de Nicolas Maduro, Temir Porras, la politique économique du gouvernement a précipité le pays dans la crise.Le Monde
| 01.09.2017 à 12h41
• Mis à jour le
01.09.2017 à 15h51
|
Propos recueillis par Carolina Rosendorn
Temir Porras Ponceleon a été, entre 2007 et 2013, chef de cabinet et vice-ministre des affaires étrangères de Nicolas Maduro, lorsque ce dernier était ministre des relations extérieures du Venezuela. Il fut également conseiller diplomatique d’Hugo Chavez, président de ce pays latino-américain de 1999 jusqu’à sa mort en 2013. Professeur à Sciences Po, Temir Porras analyse la crise politique actuelle, quatre ans après avoir rompu les liens avec le gouvernement chaviste.Pourquoi avez-vous décidé de rompre avec le gouvernement de Maduro ?J’ai ét

caracas convoque une élection présidentielle anticipée avant fin avril

Cette annonce intervient à un moment où de délicates négociations sont en cours avec l’opposition pour tenter de résoudre la crise politico-économique.Le pouvoir vénézuélien, englué dans la crise économique, a convoqué mardi 23 janvier une élection présidentielle anticipée à laquelle le chef de l’Etat, Nicolas Maduro, va se représenter pour tenter de profiter d’une dynamique électorale favorable et des divisions de l’opposition.« Avant le 30 avril, doit se dérouler une élection présidentielle au Venezuela », annonce le décret proposé par le numéro deux du régime, Diosdado Cabello, et adopté à l’unanimité par l’Assemblée constituante acquise à Nicolas Maduro. Ce dernier s’est dit mardi « à disposition » pour défendre les couleurs de son parti, le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV).La

le pouvoir vénézuélien convoque une élection présidentielle anticipée avant fin

Cette annonce intervient à un moment où de délicates négociations sont en cours avec l’opposition pour tenter de résoudre la crise politico-économique.Le pouvoir vénézuélien, englué dans la crise économique, a convoqué mardi 23 janvier une élection présidentielle anticipée à laquelle le chef de l’Etat, Nicolas Maduro, va se représenter pour tenter de profiter d’une dynamique électorale favorable et des divisions de l’opposition.« Avant le 30 avril, doit se dérouler une élection présidentielle au Venezuela », annonce le décret proposé par le numéro deux du régime, Diosdado Cabello, et adopté à l’unanimité par l’Assemblée constituante acquise à Nicolas Maduro. Ce dernier s’est dit mardi « à disposition » pour défendre les couleurs de son parti, le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV).La

venezuela: maduro ordonne des exercices militaires après la menace de trump

"J'ai donné l'ordre à l'état-major des forces armées de préparer un exercice national, civique et militaire, de défense totale et armée de la patrie vénézuélienne", a annoncé le dirigeant socialiste. Devant ses partisans réunis à Caracas, face au palais présidentiel de Miraflores, Nicolas Maduro a demandé aux Vénézuéliens de se préparer "pour défendre la paix, avec les tanks, les avions, les missiles". "Nous allons vaincre la menace militaire de l'impérialisme nord-américain", a assuré le chef de l'Etat, confronté à une vague de manifestations ayant fait 125 morts en quatre mois. "Personne n'intimide le peuple vénézuélien", qui est "décidé à affronter les suprémacistes, les racistes des Etats-Unis", a lancé M. Maduro, avant de crier, en choeur avec des milliers de ses sympathisants: "Trump

Search Tags
σομαλία τζιχαντιστές προκαλούν μακελειό σε εστιατόριο και ξενοδοχείο κόσμος επικαιρότητα will include answers cash injection for sexual assault counselling following eurydice dixon vigils new 3 d imaging reveals how human cell nucleus organizes dna and chromatin of its genome white interior that manning will highlight supermassive black hole is the most distant one ever spotted devonthink’s new advanced automation – macstories банк россии предлагает поправки к законопроекту о новом механизме санации банков экономика д sydney swans triumph over st kilda in albury as round one team takes shape les footballeurs amricains nont plus le droit de sagenouiller pendant lhymne national متى سيكون موعد الهجوم على الرقة؟ قائد كردي يكشف terriers spoil the party as manchester city crowned champions مقتل 3 جنود سعوديين بتدمير آلية عسكرية في نجران очередные природные аномалии пообещал советник президента россии по климату amazon studios moves ahead with film on inventor of the high five mahindra bank your hue lights now play nicer and smarter with xfinity home facebook admits social media can be very bad for democracy presstv italy elections produce hung parliament умерла мама антонио бандераса archibald prize 2018 yvette coppersmith wins with self portrait will further vitiate presstv yemenis missile kills scores at saudi mercenaries camp сверьтесь с вашей формулой небес в правдеру trois suspects every book recommendation bill gates has ever published will form new front if akhilesh doesn t hand party reins to mulayam shivpal jeff sessions immigration attorney general talks tough will form british govt brexit talks to go ahead as planned theresa may perth journalist files assault complaint against inexplicably aggressive wa police officer bt beats sky to champions league and europa league tv rights refugees build new careers as lifeguards in australia μήνυμα στις αγορές από το eurogroup αναμένει ο χαρίτσης οικονομία επικαιρότητα presstv top bahraini cleric hospitalized after long delay multi messenger dell attacco will follow computers athens police bust prolific atm theft racket news
Facebook Twitter Google Plus Digg Share This

All rights reserved. © Laxaro 2016-2017 Run in 0.584 seconds